Accueil M'Ton Dos

Le magasin vous propose des Actions de prévention, des Formations, des Logiciels, des Packs Numériques de Formation, des Posters et des Prestations.

Et aussi l'application disponible sur mobile Android :

Télécharger l'application mobile

BIENVENUE SUR LE SITE M'TONDOS

Vous trouverez ci-dessous

    Informations Entreprises

    Informations Ecoles, Collèges, Lycées

    Informations Formation Mtondos Ecole et Mtondos Entreprise


Pourquoi "BOUGER PLUS, BOUGER JUSTE" ?

Parce que le prolongement de toute posture implique une immobilité relative qui perturbe le schéma corporel et occasionne une perte de vigilance musculaire.

Parce que désormais les chiffres montrent que pour 80 % de la population, dont les enfants dès le jeune âge, la position assise à angles droits est anti physiologique tandis que le prolongement de cette "position avachie" ne peut être compensée par quelques heures d'activités. 

Tandis que le dos est solide, cette "disparité fonctionnelle" qui se généralise avec les usages informatiques et le développement digital, fragilise de plus en plus jeune, posant objectivement la question de savoir à partir de quelle intensité de poids, de quels leviers et de quelle vitesse du mouvement, la localisation des contraintes peut être responsable de mécanismes de lésion (voire le poids excessif des cartables certains jours de la semaine et des efforts de moindre importance chez l'adulte).

Sachant l'inefficacité des conseils que tout le monde connait, et plus généralement des formations gestes et postures, face au débordement des maux de dos et des TMS, les mauvaises habitudes de vie et de travail (appelant de plus en plus une demande de confort), il semble indispensable de mettre en place une véritable Education Vertébrale pour la Santé avec l'aide des professionnels de santé dont la Prévention par le mouvement est la compétence, notamment avec des programmes et des outils numériques adaptés à la nécessité économique et à la priorité sociale, pour une action durable. 

Tandis que les lignes budgétaires de la thérapie sont de moins ne moins suffisantes, la lutte contre le mal de dos est un enjeu sociétal important pour l'école et l'entreprise. La profession de kinésithérapeutes dont la Prévention est un domaine de compétences, et sur lequel la politique de santé devrait s'appuyer peut être force de proposition.

S'agissant nécessairement de faire évoluer les structures environnementales, seuls les spécialistes du mouvement et de la santé peuvent rendre l'ergonomie active et les bonnes pratiques durables.

Ce site généraliste est dédié à la Prévention du mal de dos et des TMS (troubles musculo-squelettiques) et à ceux qui souhaitent agir en amont de la constitution des maux. En raison de leur débordement et des enjeux sociétaux, il intéresse à la fois le milieu scolaire parce que l'école est le seul lieu égalitaire pour une Action Préventive d'envergure en amont de la constitution des pré-lésions, et le milieu professionnel parce qu'il occasionne 9 millions de journées de travail perdues pour les entreprises et concerne 70% de la population. Vous y trouverez les moyens d'agir efficacement.

Le mal de dos du 20 ème siècle résultait essentiellement du port de charges, du travail debout, de la manutention. Les effets délétères de la position assise à angles droits étaient déjà connus, cependant les activités de bureau étaient relativement polyvalentes, tandis qu'aujourd'hui, avec la généralisation des usages numériques, le prolongement de la position assise immobile est devenu un facteur principal de la survenue de maux de dos et d'un certain nombre de TMS associés. D'où la question légitime que nous nous sommes posée en tant que professionnels de santé, formateurs et experts en prévention, de savoir si la position assise devait rester statique ou être dynamique.                                                     

http://www.mtondos.biz/joomla/partenaires/132-position-assise-position-statique-ou-dynamique 

(voir la suite plus bas...)

 

INFORMATIONS ENTREPRISES

Les responsables RH trouveront les renseignements concernant le programme Mtondos en entreprise sur le site professionnel 

www.entreprise.mtondos.biz

pour résumer


INFORMATIONS ECOLES et COLLEGES

Les directeurs d'école ou de collège, les infirmières scolaires et les parents d'élèves trouveront le programme d'intervention en classes sous la rubrique DANS LA CITE

Ce programme pédagogique est dispensé sur tout le territoire national dans le cadre de la convention de l'association Grandir en France.

Informations et actualités sur la page Facebook Grandir en France Mtondos

https://www.facebook.com/grandirenfrance.mtondos/?ref=bookmarks

Contact: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

FORMATION MTONDOS ECOLE et FORMATION MTONDOS ENTREPRISE

réservées aux kinésithérapeutes et organisées par des organismes de formation professionnelle. Elles peuvent bénéficier d'une prise en charge FIF/PL OU DPC

PROCHAINES DATES

  • Formation M'TONDOS Ecole  (voir EDUCATION)

      

  • Formation  M'TONDOS Entreprise voir ENTREPRISE 
  • autour des outils numériques qui intègrent les éléments du bilan ergonomique pour une action durable de promotion de la Santé et la Qualité de Vie au Travail.
       
 https://www.itmp.fr/formations/mtondos-entreprise/
 
 
 Suite        BOUGER PLUS,BOUGER JUSTE

De même qu'il est possible de parler de disparité fonctionnelle pour des efforts effectués dans des conditions insoutenables, il faut considérer la "disparité fonctionnelle" provoquée  par le prolongement de cette immobilité. La position assise à angles droits neutralise le redressement et entraîne la fatigue pour de multiples raisons physiologiques. Elle perturbe  notamment le schéma neuromusculaire et occasionne une perte de vigilance qui sont responsables des mécanismes de lésions pour des efforts de moindre importance.

La prévention, c'est avant tout "Bouger plus, Bouger juste", dès le jeune âge, et désormais faire évoluer les structures environnementales, sensibiliser, former, la plupart du temps changer les habitudes de vie et de travail.

Le traitement est pratiquement le même mouvement que celui de la prévention. C'est une raison supplémentaire pour demander conseil à un professionnel de santé, dont la prévention du mal de dos est le domaine de compétence, pour faire les bons exercices d'entretien, en rapport avec le mode de vie et de travail, voire les acquis personnels (bilan personnalisé), en évitant les mauvais, les excès souvent liés à la recherche de performances, d'autant que l'insuffisance de préparation et notamment les rétractions musculaires possibles entraînent systématiquement des compensations, avec la localisation des contraintes qui provoquent ces mécanismes de lésion sous l'effet de l'intensité du poids, du bras de levier et de la vitesse des mouvements.

C'est pourquoi de nombreux CDPK (association de kinésithérapeutes dont la prévention est le domaine de compétences) se sont impliqués dans les actions départementales dès 1985. En 1987, il y avait 5 millions de consultations pour mal de dos. La cause principale résultait essentiellement du travail debout, de la manutention, du port de charges et des métiers du bâtiment. En 1994, la demande de soins explosa, il y avait 18 millions de consultations. Ce qui justifia l'Expertise Collective des Rachialgies en Milieu Professionnel réalisée par l'INSERM, à la demande de la Mutualité Française. Les conditions du travail debout s'étaient plutôt améliorées. En sidérurgie par exemple, tout avait été mécanisé et mis à hauteur d'homme de façon à éviter le plus possible les accidents de travail. En revanche, la généralisation de l'informatique dans les entreprises conditionna la sédentarité de plus de 20 millions d'opérateurs à priori bien installés sur des sièges ergonomiques apportant toujours davantage de confort face à leurs ordinateurs.

Cependant, les conclusions des experts indiquaient que la médecine ne pouvait pas endiguer le mal de dos malgré les effort des écoles du dos et qu'il fallait engager des actions de prévention dès le jeune âge en milieu scolaire afin de faire évoluer à la source les habitudes de vie et de travail sans attendre les évaluations. C'est dans ce contexte que des professionnels de santé Kinésithérapeutes, généralistes, pédiatres et rhumatologues ont constitué le comité scientifique de l'association Grandir en France. Initialement cette association s'appelait Grandir à Paris. Elle avait été créée par des journalistes qui défendaient les intérêts des enfants dans la ville (activités et sécurité dans les jardins publics, poussettes dans le métro...etc). Suite à une circulaire du Ministre de l'Education nationale d'octobre 1995 intitulée le Poids des Cartables qui préconisait d'en réduire le poids et d'apprendre aux enfants les bonnes pratiques gestuelles et posturales, Grandir en France et la FCPE ont décidé d'objectiver la réalité en organisant une pesée des cartables dans les collèges à Paris. Celle-ci fit grand bruit. Le Premier Ministre ordonna une mission parlementaire. Les données ont permis de faire une étude médicale au CHU de Necker qui fit l'objet d'une communication scientifique parue dans la Quotidien du Médecin. Le poids moyen des cartables étaient de 6.5 kg tandis qu'ils restaient assis environ 3000 heures par an; 25% des enfants étaient en danger. Le ministre de l'EN invita les chefs d'établissement à prendre toutes les mesures utiles qui s'imposent pour agir immédiatement.

Sachant la problématique du mal de dos plus large et l'importance de la prévention, en 1997, les représentants de Grandir en France ont intégré le comité scientifique du GILL (groupe interdisciplinaire de lutte contre les lombalgies) proche du Haut Comité de Santé Publique qui rassemblait les professeurs en médecine les plus autorisés, dont la plupart avaient participé aux travaux sur l'Expertise Collective (SFR, AFLAR, SFO) avec plusieurs centaines de spécialistes. L'objectif fut de rassembler les travaux sur "le Dos et l'Enfant" afin de déterminer les axes de prévention en milieu scolaire et d'organiser un congrès international sur la prévention des lombalgies en présence de la Médecine Scolaire, qui eut lieu en mars 1999 à Grenoble (voir le communiqué de presse du GILL toujours d'actualité).

http://www.mtondos.biz/joomla/partenaires/128-gill-le-dos-de-lenfant-et-de-ladolescent-et-le-prevention-des-lombalgies

Position assise et port de charges restent indissociables. D'où notre réflexion sur la "disparité fonctionnelle" occasionnée par l'augmentation du poids de l'un et l'augmentation de la durée de l'autre sachant les effets délétères du maintien prolongé d'une posture "avachie" conditionnée par l'assise à angles droits, qui a fait l'objet d'une communication scientifique au congrès.

http://www.mtondos.biz/joomla/partenaires?start=15

Hélas, malgré tous ces travaux de référence, ces constats et les conclusions, les kinésithérapeutes n'ont jamais bénéficié des moyens utiles pour agir en milieu scolaire, en amont de la constitution des maux. C'est pourquoi, Grandir en France en partenariat avec la FCPE s'est rapprochée des syndicats de la profession afin de mener des actions de sensibilisation. C'est ainsi qu'après avoir organisé une pesée nationale des cartables, fort médiatique en 2007, que Grandir en France, la FCPE et le SNMKR ont communiqué ensemble sur les risques objectivés. Le poids moyen des cartables était passé à 8.5 kg (supérieur à 20% du poids des corps des enfants dont on sait que les vertèbres ne seront ossifiées qu'à l'âge de 14 et 15 ans, objectivant que 80% d'entre eux étaient en danger), tandis qu'avec les usages informatiques la durée annuelle de la position assise avachie approchait les 4000 heures conditionnant un port de charge passif. Le ministre de l'EN a renouvelé la Circulaire sur le Poids des Cartables en janvier 2008, précisant qu'en plus du problème de santé publique posé par le cartable, le mobilier standard devait être remplacé par du mobilier ergonomique. Force est de constater ce qu'il en est et de nous demander pourquoi, compte tenu des débordements, nous n'avons toujours pas la culture de la prévention en France ?

Ce problème de "disparité fonctionnelle" étant sensiblement le même pour les adultes, il convenait de professionnaliser l'action de prévention tant en milieu scolaire qu'en milieu professionnel. Et pour cela, tout d'abord, de rassembler les experts à la rencontre des compétences spécifiques de ces structures et de la volonté d'agir pour la Prévention sachant les intérêts qui pouvaient y être opposés. Tout restait à faire, les programmes adaptés et faisables, respectant la productivité et l'organisation de vie, les outils pédagogiques facilitant un développement rapide et l'implication des professionnels de santé, la représentativité de compétences face à une concurrence des prix pour le moins inefficace, soutenue par la délégation de compétences et une demande d'emploi toujours plus urgente.

Depuis, avec l'accord des Académies, Grandir en France organise des formations en milieu scolaire sur tout le territoire national grâce à l'implication de centaines de kinésithérapeutes volontaires certifiés Mtondos. Ceux-ci dispensent un programme pédagogique unique, basé sur la pratique régulière de mouvements fondamentaux d'entretien afin de venir en soutien à la médecine scolaire et aux enseignants. Il s'agit aussi de promouvoir les compétences des kinésithérapeutes en ce lieu qui est le véritable endroit égalitaire de la prévention où leur présence s'avère absolument nécessaire. Le comité scientifique de Grandir en France a présenté le programme de prévention primaire à de nombreux Conseillers Techniques des Ministres de l'EN et de la Santé, à l'UNCAM et à l'UNOCAM qui l'ont tous approuvé.

http://www.mtondos.biz/joomla/en-milieu-scolaire/partenariats-scolaire

Hélas, il faut savoir que lorsqu'il s'agit d'organiser un congrès de prévention, il n'y a pas nécessairement de ligne budgétaire, pas plus qu'il y en a dans le budget des écoles pour mener ces actions, ce qui contraint les bénévoles volontaires à multiplier les demandes administratives, à impliquer la démocratie locale pour en parler et faire voter les projets qui prennent des mois, des années pour voir le jour. Certaines personnes naturellement bien pensantes arrivent même à redouter qu'en agissant en prévention, on coupe la branche sur laquelle ils sont assis. Ce qui relativise toute remarque désobligeante sur l'éventuel conflit d'intérêt que la réussite de cette action pourrait représenter. En réalité, il y va du choix à faire pour une autre politique de santé, au plus haut niveau comme de la compartimentation des rôles entre les ministères et de la difficulté de coordonner cette priorité pour la santé. Tandis qu'un ministre est prêt à soutenir une commande publique pour la prévention, l'autre n'a pas encore décidé de l'engager, mais le fera l'année suivante quand le gouvernement aura changé. Tandis qu'il peut être sensible au programme, il dit regretter de ne pas pouvoir le soutenir...etc sachant que le financement des établissements scolaires dépend principalement des collectivités et que la valorisation des uns ne coïncident pas forcément avec les intérêts communs. 

C'est pourquoi, à force de mesurer la nécessité, la complexité du changement, la faisabilité et les limites des actions associatives, les priorités syndicales et politiques, nous sommes amenés à créer une entreprise afin de nous donner les moyens d'agir véritablement. 

L'action de Prévention mérite une stratégie globale, économique et sociale, politique. Elle repose sur un programme interdisciplinaire et la valorisation de toutes les compétences qu'il faut pouvoir rassembler pour être durable. Sachant la diversité des nouveaux usages qui relèvent de l'intelligence artificielle, les professionnels de proximité doivent nécessairement s'approprier ces outils pour développer leur action dans l'économie numérique.

 

                                                                   

METTRE EN PLACE UN PROJET DE PREVENTION voir DANS LA CITE

OBTENIR LES OUTILS NUMERIQUES M'TONDOS pour une action durable à moindre coût.

Journée Prévention en partenariat avec la CPAM 92 et les kinés des Hauts de Seine            (à reproduire avec les outils disponibles) l'action se renouvelle chaque année dans les écoles

R&D PERFECT SEAT un poste de travail instrumenté pour l'aide au handicap et la prévention secondaire et tertiaire des lombalgies  

MTONDOS

e-Mage MTONDOS est la marque d'un "Serious Game" pour la Prévention du mal de dos et la Promotion de la Santé, qui peuvent désormais s'appuyer sur un logiciel pédagogique, interactif, pour une compréhension facile et spontanée, accessible à tous. Il permet de sensibiliser largement, dès le jeune âge, sur la nécessité des bonnes pratiques gestuelles et posturales qui entretiennent la physiologie de la colonne vertébrale.

Sachant la généralisation des usages informatiques, il est opportun d'équiper les supports numériques d'un système d'aide au redressement de la position assise. Pour cela, le logiciel e-Mage MTONDOS se superpose brièvement à tous les programmes en cours, afin d'assurer une pratique régulière d'exercices appropriés et la continuité des apprentissages spécifiques indispensables pour la protection du dos.

Un coach numérique formateur pour l'école et l'entreprise

Son système d'alerte (à fréquence de temps réglable) et sa pédagogie répétitive visent l'acquisition de bons mouvements de redressement autour de la position d'équilibre (généralement recherchée par le mobilier ergonomique). Ce redressement de la colonne vertébrale permet de réduire la fatigabilité en position assise à angles droits, et de maintenir l'attention des enfants, favorisant de meilleurs résultats scolaires.

Ce concept d'apprentissage nécessairement répétitif (par des interpellations brèves) permet aussi la transmission de connaissances générales pour la Santé à tous les âges. En entreprise, il peut s'agir des risques métier. A l'école tous les sujets de la Santé qui intéressent l'âge scolaire (secourisme, tabagisme, drogue, sexualité, alimentation, conduite, civisme... etc.) peuvent être intégrés dans ce logiciel sous formes de brèves, photographies ou vidéos de quelques secondes.

A mettre dans les cartables et sur les ordinateurs.

Les Experts recommandent l'apprentissage du redressement du dos et de la position assise, dès le plus jeune âge. De même que les activités physiques adaptées à l'âge et au mode de vie, notamment la pratique quotidienne du redressement du dos qui assure une vigilance musculaire indispensable.

Attention au dos des enfants

Aussi, l'augmentation du nombre d'heures passées devant un ordinateur ou une console de jeux, justifie l'attention de tous les intervenants de la vie scolaire, des parents, des personnels enseignants et de la médecine scolaire, notamment celle des responsables qui financent le mobilier scolaire qui devrait être ergonomique, et de ceux qui lors des projets d'architecture des futurs établissements décident des dimensions des salles de classes qui devraient en être équipées.

Quant au poids des cartables qui ne devrait pas dépasser 20% du poids du corps (10% selon la circulaire du Ministre de l'EN) et par conséquent surveillé et donc être inscrit systématiquement sur l'emploi du temps au dos des carnets de correspondance, à titre indicatif pour tous. Chaque établissement peut mettre en place une commission pédagogique visant à prendre les dispositions locales les mieux adaptées.